573af9378e0bf_ntc
NewsTank Culture nous a fait l’honneur d’interviewer Marc, notre CEO aux côté de Xavier Dupont (DG de Digitick) et Arnaud Averseng (Directeur Commercial de France Billet) dans un dossier hyper complet sur le marché de la billetterie, dont vous pouvez trouver toutes les infos juste ici (article réservé aux abonnés). Vous connaissez déjà probablement nos sujets de prédilection, mais si vous voulez en savoir un peu plus sur l’interview, restez avec nous !  
Interrogé tour à tour sur le marché de la billetterie, le big data ou encore les procédés utilisés par DELIGHT pour tirer parti des données, Marc nous donne sa vision des enjeux actuels pour le monde de la billetterie, mais aussi du spectacle en général. Capture d’écran 2018-01-12 à 12.42.15
Au sujet du poids du marché de la billetterie en France, Marc commence par soulever le problème de la dispersion des données qui rend difficile la détermination de chiffres de référence dans le domaine : C’est l’apanage d’un secteur qui n’est pas encore assez mature, de ne pas avoir de chiffres consolidés que l’on puisse comparer d’une année sur l’autre.” La dissémination des données concerne tous les acteurs du spectacle.
Et s’il vrai que peu d’acteurs du secteur sont actuellement capables de traiter et d’exploiter leur données, l’entrée dans le marché de nouvelles entreprises spécialistes de la billetterie et du digital peuvent conduire plus de professionnels du spectacle à s’intéresser profondément au marketing digital : « L’arrivée de nouveaux acteurs est plutôt une bonne nouvelle, car nous avons affaire à des gens qui sont souvent plus sensibles à des logiques de données, aux nouvelles formes de publicité digitale, etc, ce qui fait que, par capillarité, tout le secteur s’y intéresse davantage ». 

Par cette prise de conscience”, l’idée est bien sûr de parvenir à conquérir de nouveaux publics. Marc précise que pour parvenir à cet objectif, une recommandation fine est essentielle, mais sans oublier de tenir compte de toutes les spécificités du secteur, qui rendent le travail sur les algorithmes plus épineux. Les recommandations doivent pouvoir refléter les profils de consommateurs dans toute leur complexité.
Pour mettre en place de telles recommandations, les acteurs du spectacle, qu’ils soient producteurs, gérants de salles, de festivals ou de théâtre, ont besoin d’être accompagnés dans acquisition et l’exploitation de leurs données. Fournir des outils de pilotage pour mettre en place des campagnes d’acquisition et de fidélisation, c’est la mission de DELIGHT.
Mais alors, comment ça marche ? Marc nous explique que tout commence par le branchement des systèmes informatiques et le nettoyage des données. Grâce à la collaboration avec les distributeurs pour l’envoi de masses de données anonymisées, DELIGHT effectue un travail d’homogénéisation de ces données afin de les rendre lisibles et manipulables par nos clients grâce à des outils de visualisation. 
Pour plus d’infos, n’hésitez pas à passer nous voir à notre stand aux BIS de Nantes les 17 et 18 janvier 2018 !

 

 

Cet article a été écrit par