Alors qu’une partie de l’équipe DELIGHT est à Nantes pour les BIS, deux de nos data scientists Romain et Jean ont participé à un hackathon Algodiv autour de la notion de diversité dans la recommandation. Promouvoir une recommandation qui favorise l’ouverture à de nouveaux horizons culturels et suscite la découverte, c’est un objectif qui nous occupe tous les jours chez DELIGHT. Nous sommes donc ravis d’apporter notre contribution à ce passionnant projet interdisciplinaire !

Algodiv, c’est quoi ?

cropped-algodiv-logo-web-size-mod2

Algodiv, c’est un projet de recherche alliant informaticiens et chercheurs en sciences sociales, et qui met en relation laboratoires (LIP6, CAMS) et acteurs du secteur privé (Orange, Melty, Deezer, et bien sûr… DELIGHT) dans le but est de mieux comprendre la notion de diversité informationnelle dans la recommandation. Pour cela, tous les participants au projet s’intéressent aux effets du guidage algorithmique et au comportement  des utilisateurs afin de voir comment mettre en oeuvre techniquement cette recommandation diverse, qui a pour ambition d’éviter l’effet d’enfermement de l’utilisateur dans des bulles informationnelles.

Pourquoi on en parle ?

Aujourd’hui, toute notre activité sur le Web laisse des traces (clics, adresse IP, logs, …) qui sont réutilisées par la suite par différents acteurs pour nous proposer des offres et contenus personnalisés. Le postulat classique étant que les utilisateurs tendent à reproduire leurs comportements passés, on leur propose des contenus en fonction de ces comportements. Par exemple, si quelqu’un lit des articles sur le foot, on en déduit qu’il apprécie ce sport et que les contenus sur ce sujet vont nécessairement l’intéresser à l’avenir.

Cependant, comme sur les réseaux sociaux, cette manière de concevoir la recommandation tend à enfermer les utilisateurs dans des bulles de filtrage : l’utilisateur se voit constamment proposer des contenus similaires. On évalue encore mal dans quelle mesure ces bulles influencent le comportement des utilisateurs dans leurs décisions et leurs opinions, mais la communauté scientifique a récemment mis en garde contre leur impact potentiel, notamment dans la foulée des élections américaines.

DELIGHT au hackathon

Lors du hackathon, DELIGHT a mis à disposition ses algorithmes afin que la communauté puisse mieux comprendre comment les goûts des spectateurs apparaissent dans leurs habitudes de consommations.

Plusieurs questions ont été mises en évidence :

– Quelle est la différence entre la diversité proposée (le catalogue des spectacles) et la diversité consommée (les spectacles pour lesquels on enregistre des transactions) ? Autrement dit, est-ce qu’un marché du spectacle riche génère des comportements de consommation plus variés qu’un marché plus pauvre ?

– Existe-t-il une différence entre la diversité intra-individuelle (comportement d’un individu) et la diversité extra-individuelle (comportement du groupe) ?

– Comment suggérer du neuf ? Devrait-on suggérer un contenu arbitrairement différent, au risque de passer à côté de l’intérêt même de la recommandation ? Peut-on tenter de transférer les modèles de comportement de consommateurs aux goûts éclectiques afin d’inciter les consommateurs aux goûts moins variés à étendre leurs horizons ?

 

C’est à ces questions (et à beaucoup d’autres) que les chercheurs du projet Algodiv vont tenter de répondre ces prochains mois : stay tuned si ce sujet vous intéresse, on continuera de vous tenir au courant de nos avancées sur ce blog !

Cet article a été écrit par